Le groupe de parole

C’est un espace pour les soignants, où la parole s’exprime sur un mode différent que la logique professionnelle, leur permettant de parler de leur souffrance en groupe.
Le groupe de parole autorise le soignant à parler en tant que sujet. La réflexion part d’une pratique professionnelle dans le champ des soins palliatifs.
Ce temps d’environ une heure a lieu sur leur temps de travail.
Il concerne l’ensemble des personnes de l’équipe ou au contact des patients ou des proches.
Le nombre de participants varie entre 3 et 12 personnes.

OBJECTIFS

  • Verbaliser la souffrance des soignants confrontés à des situations où l’omniprésence de la mort génère une angoisse et des sentiments d’impuissance et de culpabilité importants.
  • Élaborer les situations de pertes, parfois amplifiées par leur résonance avec son vécu personnel, permettre un accompagnement du travail de deuil soignant.
  • Reconnaître ce vécu professionnel difficile permettant de limiter les risques de repli sur soi, d’épuisement et de souffrance morale engendrés par le contexte d’accompagnement en soins palliatifs.

La participation est libre et volontaire avec le respect de la confidentialité et du non-jugement de l’autre dans ce qu’il dit.

MODALITÉS

  • Un groupe de parole ponctuel lié à une situation particulière (charge émotionnelle importante, conflits avec les proches, successions de décès, etc.)
  • Trois groupes de parole programmés sur un semestre, impliquant un engagement de l’équipe dans ce travail d’élaboration, avec si besoin l’appui d’une thématique pour soutenir l’expression des participants (exemple : face à l’agressivité, face à la solitude, face à la mort, etc.)